Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eiselé bien être

La mer

29 Mai 2017, 16:49pm

Publié par Eiselé Frédéric

La mer

 

Simple amertume restante en bouche

Temps figé comme une souche.

Parti, resté, encore là, disparu

La mer va et vient, qui ne l'a pas vu ?

 

Sans son regard, la vie est presque finie

J'aime les vagues de son corps infini

Profonde ou de plein pieds, elle nous porte

L'amour de cette mer est-elle la porte ?

 

Froide, chaude, la température est toujours douce

Le bonheur de l'être suffit à la pousse

De plus en plus grand, la flottaison est seule

Le lâcher prise n'attend pas le cercueil .

 

La séance de bleu et de vent de tendresse

Le blanc et les vagues de sa force

Je ne quitterai jamais le navire du moi

Cette mer n'est-elle pas un simple quoi ?

 

Mer, capitaine, solitaire, perdu, retrouvé

Mon commandant dans l'immortalité

Mon support de vie, mon dauphin

Indomptable sentiment de seins.

 

Le bonheur et le malheur de cette grande bleue

Cette mer d'égoïsme qui nourrie ses gueux.

Aucun retour ne sera fait

L'abandon, la joie du non retour, la paix.

 

 

Frédéric Eiselé

Commenter cet article